Apple iPad : ceci n’est pas une tablette…

Ca y est, c’est la fin du suspense : depuis la semaine dernière, on sait que “tablette” Apple s’appellera iPad et sera disponible après l’été en Europe. La “bête” possède donc officiellement les caractéristiques suivantes :

  • Processeur Apple 1 GHz (ARM)
  • Ecran 9,7 pouces multi touch (format proche d’une feuille A4)
  • Résolution 1024×768
  • Wifi, Bluetooth, 3G (en option)
  • Accéléromètre, boussole
  • Haut-parleur et Micro
  • Poids : 680 grammes
  • 24,28 x 18,97 x 1,2 cm

Et au niveau des tarifs :

16 Go 32 Go 64 Go
499 $ 599 $ 699 $

Auquels il faut rajouter 130$ pour avoir la 3G optionnelle… ce qui fait une fourchette de prix entre 499$ et 829$.

Depuis jeudi dernier, l’iPad a suscité beaucoup de réactions. Et avec quelques jours de recul, on s’aperçoit qu’il y a deux types de réactions radicalement opposées : Whaou! ou Beurk! … avec un avantage pour le “Beurk”…

Beurk !

Gros malentendu sur la définition de “tablette”. Les Apple Fans attendaient un vrai nouveau Mac tactile avec un vrai Snow Leopard dessus… et Apple présente en fait un gros iPhone qui aurait avalé un Kindle et un cadre photo… Donc ceux qui espéraient une vraie machine pro avec écran tactile (proche du tablet PC) en sont pour leur frais et se retrouvent d’office dans la catégorie “beurk”… normal.

D’autres défauts ? En vrac… : inutilisable dans un cadre professionnel, toujours pas de plugin flash dans safari mobile (Adobe pas content), pas de webcam ni d’appareil photo donc pas de visio, pas de prise USB, pas de support de carte SD, pas de gestion du multitache, etc… et même si le tarif est plutôt abordable (bonne surprise), Apple va se rattraper sur les accessoires

L’iPad n’est clairement pas un produit orienté mobilité (3G en option), c’est plutôt un truc qui doit rester pas trop loin du canapé.

Et défaut commun à tous les écrans tactiles : garder un produit nettoyant pour les vitres et un chiffon à portée de main pour nettoyer l’écran après y avoir mis ses gros doigts graisseux… 🙂

Whaou !

Apple a donc préféré sortir un produit simple, multimédia qui permet de lancer des applis, surfer (sur les sites sans flash), lire ses mails, jeter un coup d’oeil à la presse, regarder des vidéos, écouter ses MP3, et lire des livres électroniques (iBooks) qui, bien sûr, auront été achetés en ligne chez Apple.

Autre bonne nouvelle : l’iPad est compatible avec toutes les applications existantes de l’AppStore… et des applications spécifiques iPad pourront être developpées pour exploiter la nouvelle taille de l’écran (le SDK est d’ailleurs déjà disponible pour les développeurs)

L’ergonomie, entièrement copiée sur celle de l’iPhone (qui a maintenant fait ses preuves) reste un must… et ceux qui ont pu tester l’écran tactile confirment sa rapidité et sa fluidité d’utilisation avec le multitouch.

YouTube Preview Image

La démo de l’application iBook est également un modèle de simplicité (les livres qui viennent se “ranger” sur une étagère virtuelle après l’achat… bien vu :

YouTube Preview Image

Le prix est attractif pour les modèles de base, et l’autonomie est impressionnante (10h)… Le grand écran plus lisible et la facilité d’utilisation ont de grandes chances de séduire beaucoup de monde en particulier les seniors.

Alors ? Beurk ou Whaou ?

Si je résume : l’iPad n’est pas une pipe tablette et n’a rien de révolutionnaire… Il ne faut pas se leurrer, c’est plutôt un accessoire qui vient concurrencer le kindle d’Amazon… et rentabiliser le plateforme AppStore en favorisant l’achat de films, MP3, vidéo, jeux, applications, presse et livres électroniques…

Ce que je trouve surprenant, c’est qu’Apple a mis des années à se constituer une clientèle de geeks passionnés et dévoués religieusement au dieu “pomme”, et Steve Jobs change brutalement son fusil d’épaule en sortant un produit destiné à tout le monde… sauf à eux… 🙂 Il suffit de voir les réactions négatives sur le net pour comprendre que les Apple-fans, déjà équipés en Macbooks, iPhones et autres produits estampillés Apple n’ont aucun besoin de cet iPad… Par contre, ceux qui n’ont encore jamais donné le moindre dollar à Steve Jobs pourraient être intéressés par l’iPad qui constituerait leur premier pas dans le monde de la pomme. Et une fois qu’on y a mis un pied… 🙂

Impossible de dire à l’heure actuelle si l’iPad sera un succès ou un flop commercial… Wait and see, donc… 🙂

Sources : la keynote de SteveJobs , Ubergizmo, AppleInsider, et Magritte pour le titre… 🙂

Share this article on :

One Response to Apple iPad : ceci n’est pas une tablette…

  1. […] y est, l'iPad est sorti aux USA… et il est plutôt critiqué pour ses lacunes (comme le premier iPhone à ses […]

Leave a Reply