iReverse : une “vraie” application multiplate-formes

On entend souvent parler d’applications multiplate-formes pour désigner un logiciel qui a été adapté pour fonctionner sur plusieurs plate-formes. Pour le développeur, en général, cela signifie autant de boulot qu’il y a de plate-formes…

iReverse fait mieux : c’est un clone du jeu Othello qui, à partir du même code source, tourne sous Windows, MacOSX, Linux Ubuntu, iPhone, iPad, Android, et même à l’intérieur d’un navigateur web

YouTube Preview Image

Un seul code source… et 7 plate-formes différentes ?… sans adaptation ni effort supplémentaire ?… Le rêve de tout développeur… Un exploit ? Pas vraiment… Rien de magique là dedans, iReverse se base sur la plateforme Adobe Air qui est justement disponible sur toutes ces plate-formes (et oui, il existe même un compilateur AIR pour iPhone… 🙂 ).

L’auteur de iReversi, Christian Cantrell est un Air/Flex Evangelist qui bosse pour Adobe. Il a juste évité d’utiliser certaines fonctions AIR trop liées à une plateforme et réussi à garer son code générique pour rester compatible avec un maximum de supports.

Coté technique : le langage, c’est de l’Action Script. Il y a un projet “Reversi” commun qui contient tout le code, et plusieurs petits “wrapper” qui génèrent les exécutables nécessaires à chaque plate-forme (cf ci-contre).

Gros bémol : c’est du Flash… Et je ne suis pas un grand fan de la technologie Flash… En tant qu’utilisateur, je trouve ça lourd, gourmand en ressources systèmes et franchement pas très performant (sauf sous Windows où Adobe a fait un certain effort d’optimisation). Mais c’est surtout un langage non libre et totalement fermé.

En dehors de Windows, les autres plate-formes sont négligées : ça n’est pas un hasard si Adobe n’est pas franchement apprécié des utilisateurs et des développeurs Linux ou MacOSX

Ceci dit, il faut bien reconnaitre qu’il n’y a actuellement pas d’équivalent à AIR. Les concurrents ? Il y bien Silverlight de Microsoft, mais qui ne supporte pas officiellement les plates-formes Linux… Il y a aussi Java et sa machine virtuelle disponible pour un nombre de plate-forme impressionnant, mais qui reste largement en dessous d’AIR en terme d’interface graphique “sexy”.

N’hésitez pas à suivre les infos sur le blog de Christian Cantrell, il a promis de rendre public le code source de iReversi. Ce petit exploit technique à le mérite de prouver qu’un framework de développement unique et indépendant des différentes plateformes (web, destktop, mobiles, etc), c’est possible… 🙂

Sources : Mashable, Le blog de Christian Cantrell

Share this article on :

Leave a Reply