Social Media Earthquake !

Un des gros intérêts des médias sociaux, c’est qu’on est tout de suite prévenu dès qu’il se passe quelque-chose dans le monde…

Et là, en direct, on vient de vivre un tremblement de terre… en Californie… Avant même que l’info n’apparaisse sur les médias classiques, elle était déjà présente sur Twitter, Seesmic, et même certains blogs…

Seesmic

Pour Seesmic, Frida était sur place 🙂

12seconds

Sur 12seconds, un exemple de messages :


Earthquake in LA! on 12seconds.tv

Sur les Blogs

…bien sûr, c’est également la vague de posts, accompagnées de vidéos… Petit exemple avec Justine 🙂

YouTube Preview Image

Sur Twitter

Mais le ponpon de la réactivité revient incontestablement à Twitter… qui n’était pas down à ce moment là… 🙂
Le premier réflexe de beaucoup de monde a été de se jeter sur son clavier, ou son téléphone portable pour twitter : “earthquake ! now !” 🙂

Cet article du Los Angeles Times résume bien la vague de Twits qui a déferlé en temps réel sur la public timeline de Twitter. Une petite recherche du mot “earthquake” donne des centaines de résultats depuis tout à l’heure.

Mais je ne peux m’empêcher de me poser la question : imaginez que tous ces média sociaux et les mobiles avec vidéo intégrée aient été présent lors d’un évènement planétaire comme les attentats du 11 septembre 2001… vous imaginez le raz de marée d’info sur le net ? Les vidéos prises à partir des téléphones portables, twitter, seesmic, les blogs, etc… ?

Share this article on :

4 Responses to Social Media Earthquake !

  1. Tout à fait d’accord sur “le raz de marée d’info sur le net”, un bon exemple est libération de Betancourt en une partout (blog, twitts, webzines etc…). Les dépêches AFP ou journalistiques de dernière minute peuvent aller se rhabiller 🙂

  2. Stéphane says:

    C’est vrai que le coté “instantané” du microbloging est séduisant et puissant : il parle directement à nos sentiments : sur Twitter hier soir, on avait presque l’impression de sentir le sol trembler… 🙂

    Par contre, que les dépêches AFP soient plus lentes à arriver que Twitter est tout à fait normal : d’un coté on a du micro-bloging (réactions sur le vif, en live), et de l’autre du journalisme (vérifier les sources, recouper les infos, etc).

    Il est normal qu’une info publiée par un journaliste prennent plus de temps à arriver au destinataire…

    J’aurais même tendance à dire que l’info DOIT prendre plus de temps. 🙂

  3. […] me demande si ça a permis de récupérer des infos intéressantes lors du récent tremblement de terre en Californie… Partager cet article […]

  4. Stéphane says:

    Pour info, Twitter avait 9 minutes d’avance sur les médias.

    Ça n’est pas une course non plus, hein ? 🙂 Mais Twitter démontre tout de même son utilité, et sa complémentarité vis à vis des médias classiques.

Leave a Reply