Web 2.0 : les entreprises françaises à la ramasse…

Web 2.0 tagsIndexel.net attire notre attention sur une enquête récente décrivant le rapport au Web 2.0 des entreprises françaises. Inutile de faire durer le suspens plus longtemps : c’est un peu la loose… 🙂

Nos chères entreprises bien de chez nous sont à la ramasse par rapport à leur cousines étrangères… Pourquoi ? Quelques éléments de réponses basés sur quelques lectures, et ma propre expérience professionnelle. (1)

Messagerie instantanée, VoIP : en progrès…

C’est un des points positifs de l’enquête : les entreprises françaises ont compris l’utilité de la messagerie instantanée… Je confirme : je vois de plus en plus de logiciels comme Skype, GTalk, ou Yahoo Messenger utilisés en entreprise : pour rester en contact avec les clients, ou pour rester en contact avec les collaborateurs qui sont chez le client.

Par contre, toujours pas d’utilisation de la visiophonie… Nous sommes pourtant à l’ère de la Webcam et de la vidéo (Seesmic, Skype, MSN, …), mais les conférences en Visio sur IP ne sont pas encore à l’ordre du jour. J’ai l’impression que ça coince au niveau du parc informatique, plutôt dépassé, et renouvelé au compte goutte (il n’y a pas de petite économie). Du coup, les ordinateurs équipées de Webcam sont encore très rares en entreprise.

Avec l’augmentation du prix des hydrocarbures, on (re)découvre aussi que les déplacements professionnels ont un coût… et la question des meetings à distance avec les clients (ou les collaborateurs) se pose de plus en plus souvent.

Recrutement 2.0 : net progrès

Autre point positif de l’enquête : l’utilisation du Web 2.0 pour le recrutement. Les sites comme Viadeo ou LinkedIn sont de plus en plus consultés et les entreprises y sont de plus en plus présentes et actives. Elles ont compris l’utilité et l’efficacité d’une campagne de recrutement avec l’aide de ce genre d’outils.

Il y a même des exemples de tentatives de recrutement sur Second Life, mais ça ressemble plus à une opération de com plutôt qu’une vraie campagne de recrutement efficace.

Facebook, Twitter, Plurk, etc… : c’est pour les djeunes !

L’enquête indique que les entreprises françaises se mettent de plus en plus à Facebook… bonne nouvelle donc, même si personnellement je n’ai aucun exemple qui me permette de confirmer (votre boite est sur Facebook à vous ?)…

J’ai plutôt les échos inverses à propos de médias sociaux en général : Facebook, Twitter, Plurk, Friendfeed, Seesmic, etc… tout ça c’est des “machins pour adolescents boutonneux” (citation véridique entendue tout récemment en salle café…). De même, quand on parle de Blog, tout de suite il y a une connotation négative : l’image du blog type “Skyblog” est encore tenace… dur d’expliquer qu’un blog ça n’est pas forcément un journal intime d’un ado…

D’ailleurs au niveau intranet d’entreprise, les admins réseaux se font en général un devoir (et une joie?) de filtrer tous ça (Facebook, Twitter, etc) pour les rendre inaccessibles…

Un train de retard ?

Le Web, ça évolue très vite… peut être trop vite pour nos sociétés françaises qui n’ont pas le temps de suivre et qui du coup ont souvent un train de de retard… Ca se traduit sur le terrain par une méconnaissance totale des nouveautés en matière de Web en général et de Web 2.0 en particulier.

Méconnaissance, car manque de veille techno : rares sont les sociétés où une équipe est chargée de la veille technologique et de la diffusion des infos récoltées au sein de l’entreprise. Or la veille techno n’a jamais été rentable à court terme, mais plutôt à long terme… Et comme nos chères sociétés se limitent à une vision court terme, elle ne font pas de veille techno… CQFD… 🙂

Et pourtant, le Web 2.0, permet aussi de se faciliter la vie en matière de veille techno… aucune excuse donc…

(1) : mes remarques persos sont basées sur ma propre expérience en SSII et en clientèle… et elles n’ont pas la prétention d’être représentatives de ce qu’il se passe dans l’ensemble des entreprises françaises… donc n’hésitez pas à donner votre propre expérience dans un commentaire. 🙂

Share this article on :

3 Responses to Web 2.0 : les entreprises françaises à la ramasse…

  1. Thibaud says:

    Merci pour le lien, je connaissais pas tiddlywiki, je trouve ça génial, tout dans une page, online ou offline. Ca ouvre pas mal de possibilités comme evidemment la sauvegarde de bookmarks mais professionnellement pour les FAQ, les HowTo en ligne, … ça s’annone utile 🙂

  2. Thibaud says:

    A propos des bookmarks, j’utilisais Google Browser Sync et ils ont décidé d’arrêter et de ne pas porter le produit sur Firefox 3 …

    Je regarde FoxMarks, et toi tu utilises qq chose ?
    Pour la veille techno je vais regarder tiddlyspot + tiddlysnip, on verra bien 😉

    Pour ce qui est du reste de ton article, entièrement d’accord, je l’ai vérifié récemment dans 2 boites françaises internationales.
    Les IT se cachent derrière la notion de sécurité pour justifier les filtrages, blocages et autres parquages dans des zones excluant le WEB 2.0 avec également des débits pourris.

    J’ai parfois des remarques quand on tombe sur des pb délicats et qu’il est nécessaire de “chercher” des solutions: “Bon t’es chiant, comment tu fais pour tomber sur les bonnes solutions aussi rapidemment”.
    Là, j’ai parfois des envies de dire la vérité 😉

    Et par rapport à ma boite précédente sur Gre, qui utilisait à fond ces “nouvelles” techno depuis le départ, je dirais que le culte de l’efficacité et de la réussite y est pour beaucoup, la jeunesse de la boite et de ses décideurs également.

  3. Stéphane says:

    Oui, je pense qu’il y a effectivement une histoire de tranche d’age : les dirigeants actuels ne font certainement pas partie de la génération SMS… 🙂

    Ce qui est sûr c’est que ça va changer avec la génération suivante, voir la suivante-suivante : petit exemple avec Daniel Brusilovsky, 15 ans… qui monte sa start-up : Teans In Tech : http://www.seesmic.com/video/oCct9hHqyg

Leave a Reply